Publié : 26 juin
Format PDF Enregistrer au format PDF

5 élèves de 3e2 remportent le prix départemental du Concours National de la Résitance et de la Déportation

Le mardi 21 juin 2022, cinq élèves de 3e2 (Lina, Laura, Lana, Clémence et Eva) ont remporté le 1er prix départemental de la catégorie « travail collectif niveau collège » du Concours National de la Résistance et de la Déportation.

Pendant toute l’année scolaire 2021-2022, elles ont travaillé sur une famille originaire de l’est du département du Cher, afin de traiter le sujet proposé cette année au concours : « la fin de la guerre : les opérations militaires, les déportations et la chute du IIIe Reich (1944-1945) ». Elles vous expliquent leur travail dans les lignes qui suivent.

La famille Champenier a eu une histoire incroyable qui permet d’illustrer tous les aspects du sujet du CNRD 2021-2022. En effet, cette famille de résistants communistes s’est engagée très tôt dans le combat contre l’occupant allemand et le régime de Vichy. Autour de Roland, né en 1924, elle a participé aux combats de la libération du département de la Nièvre durant l’été 1944. C’est à cette occasion que Louis Champenier, le père de Roland, a trouvé la mort le 1er juillet 1944 pendant la bataille de Donzy. Avant ces combats, les grands-parents, François et Léonie, avaient été arrêtés et déportés vers les camps de concentration de Neuengamme et Ravensbrück. C’est dans ce dernier camp que Léonie est morte le 11 novembre 1944. Enfin, Roland décide de poursuivre son combat après la libération du Cher et de la Nièvre en s’engageant volontairement dans la Ière Armée. Il paye son engagement de sa vie après avoir été grièvement blessé par un éclat d’obus à Champagney, en Alsace, le 14 novembre 1944. Il avait alors 20 ans.

Notre travail a commencé par la recherche de documents au sujet de cette famille. Nous avons d’abord trouvé des ressources sur internet, puis nous avons étudié des documents d’archives apportés par notre professeur. Il s’agissait par exemple des dossiers constitués par les survivants de la famille Champenier afin de se voir reconnaître, pour eux ainsi que pour ceux décédés pendant la guerre, le titre de combattant volontaire de la Résistance. Ce long travail nous a permis de constituer une biographie pour chacun des membres de la famille.

Nous avons également contacté le Service historique de la Défense afin de nous faire communiquer des documents au sujet de tous les membres de cette famille : nous avions en effet constaté en consultant le site Mémoire des hommes que des documents étaient archivés à Caen et à Vincennes. Malheureusement, les délais de traitement de ce service ne nous ont pas permis de recevoir les documents à temps.

Si le choix de la famille Champenier s’est vite imposé, la réflexion sur la mise en forme a été beaucoup plus longue. Après de nombreuses hésitations, nous avons décidé de présenter notre travail sous la forme d’une grande carte du nord-ouest de l’Europe, en présentant sous forme de cercles des « zooms » sur trois lieux clés : la bataille de Donzy, la bataille d’Alsace et le camp de concentration de Ravensbrück. Nous tenions en effet à donner à notre travail une forme plastique.

En plus des « zooms », nous avons ajouté des panneaux explicatifs avec du texte. Notre idée était de raconter l’histoire de cette famille à travers la voix de Maurice, le plus jeune membre de la famille. Le spectateur peut accéder à cette histoire grâce à un système de QR Codes qui peuvent être « flashés » avec un téléphone portable.

Les lauréates présentant leur travail :